La Flore

La recherche de la flore qui était parmi les premières recherches scientifiques des lacs de Plitvice au 19e siècle, nous illustre sa valeur et sa richesse comme son rôle intégral dans la création du parc. Les études détaillées de la flore des plantes inferieures de Pevalek du 1924 et 1935 ont prouvées que les algues d’eau et les mousses assistent à la formation du tuf et que ces derniers participent sont le facteur le plus important affectant la morphologie du lac Plitvice.  

Des études systématiques assez tardives de la flore des plantes supérieures (Segulja i Krga 1984) ont aussi confirmées la richesse et la diversité de ce phénomène.  Une zone relativement petite compte 1 267 espèces classifiées en 112 familles scientifiques.


La riche diversité du Parc dû à la présence de nombreuses espèces rares et protégées aussi trouvées dans le Livre Rouge des espèces végétales de la République de Croatie que sur la Liste Rouge de l'UICN (l’Union internationale pour la conservation de la nature) rend Plitvice une région de flore exceptionnelle autant en Croatie qu'en Europe et le monde entier.


La localisation géographique (60 km au-dessus du niveau de la mer) dans l'arrière-pays Velebit, sur la frontière du continent et de la côte, à 418-1279 mètres d'altitude ainsi que sa composition géographique construit des attributs karstiques permit la pousse des plantes si variées. Les espèces endémiques d'une distribution variée entourent le Parc (72 espèces). Une valeur particulière possèdent les endémies découverts pour la première fois sur cette étendue: uskolisno zvonce (Edraianthus tenuifolius), žabnjak kolovrc (Ranunculus scutatu) et livadni procjepak (Scilla litardierei) --une espèce florissante et abondante dans les prés humides du Parc.


Le Parc met en relief ses 22 espèces menacées protégées par la Loi de la préservation de la nature de la République de Croatie. Parmi celles-ci se démarque (Cypripedium calceolus) – la plus belle orchidée d’Europe. Etant une plante rare dans l'espace forestière, elle s'ajoute aussi au Livre Rouge des espèces végétales et à la Liste Rouge de l'UICN en tant qu’une espèce menacée.


Un nombre considérable des plantes intéressantes de la flore croate appartient à une catégorie spéciale dans le Parc. Cependant, zlatna jezičnica (Ligularia sibirica) a mérité davantage d'attention. Le parc national des lacs de Plitvice est le seul endroit hébergeant  cette espèce, pas seulement en Croatie mais dans le sud-est de l'Europe. Cette plante, aussi, est inscrite sur la Liste Rouge de l'UICN des espèces menacées et se trouve dans deux localités des prés humides du Parc.  

Dans le Parc, un intérêt spécial est consacré aux plantes carnivores.


Sur la partie mousse du Parc pousse le rosera aux feuilles rondes (Drosera rotundifolia).

A cause de la rareté  de tels milieux, la plante s'ajoute à la liste des espèces rares de la flore croate. Dans l'ensemble des prés humides du Parc il existe aussi le tustica kukcolovka (Pinguicula vulgaris) – une plante carnivore peu commun sur la Liste Rouge de l'UICN sous la catégorie des espèces vulnérables. Du surcroit, sur ce terrain, on distingue une petite mješinka (Utricularia minor), une plante carnivore aquatique aussi extrêmement rare.


Dans le Parc, on distingue des endroits très intéressants et riche en différentes espèces: tout au long du lac, le foret tropicale de la baie Čorkova, l'étang Ljeskovačka aussi que Rudanovac et Vrelo -- ce sont des endroits les plus importants et de grande valeur du point de vue hydrographique, écologique et botanique. Hors de la question de la diversité et la richesse de végétation, ces localités contribuent autant à la diversité de la faune.