L'eau façonne les lacs de Plitvice - géomorphologie

Le parc national des lacs de Plitvice fait partie des Dinarides caractérisés par le fondement géologique de carbonate, de nombreuses formes karstiques, de rares cours d'eau en surface et de crevasses qui lient des formes de surface et celle du souterrain. L'abondance des cours d'eau et la formation des lacs dans le milieu tel que ce parc national représente un phénomène extraordinaire et précieux.


Le bassin de drainage qui approvisionne les lacs d'eau joue un rôle très important. Il est très poreux avec de nombreuses formes souterraines (grottes et gouffres) et de formes karstiques de la surface (dolines et champs), mais avec de rares cours d'eau en surface. Les sommets calcaires, dont le plus haut Seliški vrh (1279m) sont typiques pour cette zone. Après avoir coulé sous la surface, le l'eau rencontre un obstacle - une roche imperméable, formant de nombreux cours d'eau, qui enrichissent le lac. L'eau provient pour l'essentiel de la Bijela Rijeka (rivière Blanche) et de la Crna Rijeka (rivière Noire). Les lacs supérieurs sont situés dans une vallée dolomitique: lac Prošćansko, Ciganovac, Okrugljak, Batinovac, lac Veliko (le Grand lac), Malo jezero (le Petit lac), Vir, Galovac, Milino lac, Gradinsko, Burgeti et le lac le plus grand du parc national - Kozjak. Les lacs inférieur sont : Milanovac, Gavanovac, Kaluđerovac et Novakovića Brod, enfoncé canoniquement dans le surface calcaire, font partie du territoire perméable, où les eaux se précipite dans un abîme et se perd dans les crevasse dissolvent le calcaire qui se redépose pour former des barrières de travertin.


L’eau du ruisseau Plitvice, descendent à travers de la roche de 78 m de haut et faisant l’amphithéâtre de la Grande Cascade, la plus haute cascade de Croatie, avec les eaux des lacs fait les chutes d’eau Sastavke par lesquelles commence la rivière Korana.

L’eau est un élément qui continue à faire le relief de Plitvice avec une force mécanique et chimique.

Le continu chimique du plateau karstique – calcaire et dolomitique, et la cause de la richesse des eaux des Lacs de Plitvice en carbonate de calcium. Passant par la couche superficielle de terre, l’eau de pluie absorbe  le dioxyde de carbone causant ainsi un acide carbonique. Par la corrosion, l’acide liquéfie le calcaire et la dolomite de manière qu’il se minéralise et devienne saturé de calcaire de bicarbonate et de magnésium de bicarbonate. Jaillissant sur la surface et faisant exploser les gouttes d’eau, une grande partie d’eau s’évapore, le carbonate de calcium se cristallise en forme de petits cristaux, qui se dépose dans l’eau et font des barrières.

L’eau saturée de carbonate de calcium est l’une des conditions pour la création du travertin. Il se forme par dépôt de calcaire sur de la Sur le surface imperméable, sont fait les Lacs Supérieurs : Prošćansko jezero, Ciginovac, Okrugljak, Batinovak, Veliko jezero, Malo jezero, Vir, Galovac, Milino jezero, Gradinsko jezero, les Burgheti et le plus grand lac  Kozjak. Les lacs inférieur sont : Milanovac, Gavanovac, Kaluđerovac et Novakovića Brod, enfoncé canoniquement dans le surface calcaire, font partie du territoire perméable, où les eaux se précipite dans un abîme et se perd dans les crevasse dissolvent le calcaire qui se redépose pour former des barrières de travertin.


L’eau du ruisseau Plitvice, descendent à travers de la roche de 78 m de haut et faisant l’amphithéâtre de la Grande Cascade, la plus haute cascade de Croatie, avec les eaux des lacs fait les chutes d’eau Sastavke par lesquelles commence la rivière Korana.

L’eau est un élément qui continue à faire le relief de Plitvice avec une force mécanique et chimique.


Le continu chimique du plateau karstique – calcaire et dolomitique, et la cause de la richesse des eaux des Lacs de Plitvice en carbonate de calcium. Passant par la couche superficielle de terre, l’eau de pluie absorbe  le dioxyde de carbone causant ainsi un acide carbonique. Par la corrosion, l’acide liquéfie le calcaire et la dolomite de manière qu’il se minéralise et devienne saturé de calcaire de bicarbonate et de magnésium de bicarbonate. Jaillissant sur la surface et faisant exploser les gouttes d’eau, une grande partie d’eau s’évapore, le carbonate de calcium se cristallise en forme de petits cristaux, qui se dépose dans l’eau et font des barrières.

L’eau saturée de carbonate de calcium est l’une des conditions pour la création du travertin. Il se forme par dépôt de calcaire sur de la végétation (telle que mousses ou algues), aux émergences de certaines sources ou cours d'eau à petites cascades. La mousse la plus fréquente, que couvre les barrières raides et verticales et que font partie dans la création du travertin est Cratoneuron comutataum. Elle fait pétrifier très vite et l’apparence de la mousse reste bien gardée dans le travertin. Dans les parties plus calmes, la mousse aquatique, Byrum pseudotriquetrum, crée le travertin de type bryumtique. À ce type appartien le travertin qui forme Sastavke.


Le chercheur le plus célèbre sur les Lacs de Plitvice fut l’académicien Ivo Pevalek. En 1926 il écrit : « Le quintessence des Lacs de Plitvice est dans le travertin et les algues et les mousses… » C’est pourquoi le phénomène élémentaire et la condition pour l’existence des Lacs de Plitvice est la création perpétuelle du travertin phytogène.